Imprimante 3D : comment déterminer la qualité d’impression?

Imprimante 3D : comment déterminer la qualité d’impression?

16 juillet 2020 0 Par Florence

Une imprimante 3D est un outil de taille pour changer le quotidien de tout le monde. Professionnel, particulier et même enfant peuvent se permettre autant de fantaisie pour créer des objets imprimés en 3D. Le principe est simple mais il faut tout de même choisir un modèle qui garantira la qualité d’impression.

Qu’est-ce qui détermine la qualité d’une impression 3D ?

Une impression 3D est devenue le quotidien des professionnels, des designers, des développeurs mais aussi des artisans, des couturières et donc de tous les créateurs. Mais cette nouvelle technique peut être aussi à la portée des familles, des particuliers et même des enfants. Pour imprimer des objets en 3D, on utilise alors une imprimante 3D. Comment ça marche et qu’est-ce détermine la qualité d’une impression ? Voici le point.

Imprimante 3D : un outil multi-créatif

La technologie continue de surprendre les jeunes d’aujourd’hui. Même sans compétence, on peut toujours tester de nouvelles inventions comme l’imprimante 3D. Bien entendu, dès qu’on parle de 3D, on va se dire que c’est une technologie complexe et pourtant, il permet de faire de nombreuses choses. Même si une imprimante classique est resté au goût du jour, elle connaît des limites. On ne peut pas en effet imprimer des objets, on se limite à des impressions au moyen des papiers. Alors qu’une imprimante 3D permet de créer une multitude d’objet qu’il s’agisse d’une vase, d’un organe artificiel, d’un jouet et bien d’autres encore. Même si comme toute bonne chose, elle a ses limites, n’empêche qu’elle suscite vivement l’intérêt des gens du temps moderne. En d’autres termes, tout dépend certainement du filament imprimante 3D utilisé mais aussi d’autres éléments de l’appareil. Mais l’important est qu’on connaît son utilité, ses diverses applications et les différentes procédures d’impression. En effet, nombreux sont les paramètres à considérer afin de garantir la qualité de l’impression en 3 D.

Rappel sur le mode de fonctionnement d’une imprimante 3D.

En général, une imprimante 3D est simple d’utilisation. Contrairement à un processus de fabrication habituelle, cela ne va pas prendre tout un mois ou toute une semaine. Quelques heures suffisent à créer un objet en 3D grâce à la superposition de plusieurs couches de matière. L’utilisateur ne va rien faire du tout au moment du processus, il jouera simplement un rôle d’observateur et verra sous ses yeux les couches se superposer jusqu’à la conception du produit. Notons tout de même que la durée de la fabrication dépend de la taille et de la complexité de la conception. Une simple bague par exemple peut durer 20 min. Donc, avant de se lancer dans la recherche d’une imprimante 3D, il faut alors comprendre comment cet appareil fonctionne. Comme tous les travaux d’impression ordinaire, l’imprimante est toujours reliée à un ordinateur dans lequel on réalise la modélisation graphique de l’objet à créer. Pour cela, on aura besoin d’un logiciel 3D dédié à cet effet. Une fois qu’on a modélisé l’objet, on lance le processus d’impression. le modelé réalisé sur l’ordinateur sera transmis à l’imprimante, qui, va se charger de son impression en utilisant le filament imprimante 3D et le matériau supporté. Ce dernier sera fondu grâce à la tête chauffante de l’appareil.

Les paramètres à considérer au moment de l’achat

Pour garantir la qualité de l’impression, de nombreux paramètres sont à prendre en considération. Il s’agit entre autre du filament imprimante 3D, des technologies d’impression, de la température d’extrusion, de l’usage de support et de la vitesse d’impression. Mais il faut avant tout s’attarder sur le choix du filament. Il est alors conseillé d’utiliser le PLA qui est un matériau facile à imprimer et offre plus de stabilité. Aussi, on sera affranchi des contraintes de décollement, des décotes et des retraits. Il reste très solide contrairement à l’ABS. Il est aussi essentiel de vérifier la température d’impression en fonction du matériau. Si le filament est visqueux, il faut choisir une vitesse d’impression moins rapide. Bref, le filament, la température et la vitesse détermine alors la qualité de l’impression d’un objet en 3D.