La téléassistance pour les seniors : ce que vous devez savoir

La téléassistance pour les seniors : ce que vous devez savoir

29 janvier 2021 0 Par Nathalie

Vous faites sans doute partie de ceux qui ont des parents âgés, mais qui ne peuvent pas les visiter aussi souvent qu’ils le souhaitent. Nos aînés ayant besoin que l’on prenne soin d’eux, vous vous intéressez probablement aux différentes solutions proposées sur le marché en matière de téléassistance. Ci-dessous, vous trouverez les informations essentielles pour mieux comprendre ce qu’est un système de téléassistance, son fonctionnement et comment le mettre en place pour les seniors.

Qu’est-ce que la téléassistance pour les personnes âgées ?

L’objectif des systèmes de téléassistance pour les personnes âgées est de permettre aux seniors de continuer à vivre seuls chez eux de manière sûre et indépendante. Et cela, aussi longtemps que possible. Ces systèmes prennent en charge les personnes âgées dans son domicile, mais aussi à l’extérieur de ce dernier grâce à la téléassistance mobile.

Lorsqu’un dispositif de téléassistance détecte un problème (par exemple un chute), il déclenche une alerte. Celle-ci est dirigée vers un centre de téléassistance disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Cette alerte peut être déclenchée si la personne âgée appuie ou non sur un bouton d’alarme, en cas de problème. Ainsi, grâce à une solution de téléassistance mobile ou classique, les seniors peuvent se sentir un peu plus en sécurité. Ils savent qu’en cas d’ennuis, il existe un système permettant de les aider rapidement. Qui plus est, ce système ne repose pas complètement sur le fait que quelqu’un appuie sur un bouton ou qu’il puisse appeler à l’aide.

Le pendentif ou le bracelet alarme pour senior : fonctionnement

La téléassistance se porte généralement en pendentif ou en bracelet avec un seul bouton qui alerte le centre de téléalarme lorsqu’on appuie dessus. Un boîtier relié à la centrale téléphonique du prestataire de téléassistance grâce au réseau téléphonique ou GPRS est installé au domicile du senior. Ce boîtier est synchronisé avec le pendentif ou le bracelet. Lorsque le bouton est enfoncé, un membre du personnel qualifié tente de contacter l’utilisateur par l’intermédiaire du boîtier afin de connaître la situation. Le boîtier est doté d’un système de haut-parleurs et de microphones puissants.

L’étape suivante consiste à contacter quelqu’un pour aider le senior en difficulté. Il peut s’agir d’un voisin, d’un membre de la famille ou des services d’urgence. Ces personnes à contacter seront décidées à l’avance lors d’une conversation avec le fournisseur de services de téléassistance.

La téléassistance passive

Le pendentif ou le bracelet peut être complété par un système de téléassistance dite passive. La téléassistance passive permet d’activer automatiquement le système de téléalarme lorsque des gestes habituels de la personne assistée sont « suspicieux ». Divers capteurs placés dans la maison sont utilisés pour surveiller les activités du senior. Ces capteurs envoient leurs données à un centre de surveillance. Si les données envoyées semblent anormales, la même procédure que pour l’alarme de téléassistance est mise en branle.

Dans le cadre de la téléassistance passive, tout est surveillé de manière intelligente et discrète. Le système peut apprendre les routines de la personne à assister : quand est-ce qu’elle se lève habituellement, combien de temps elle quitte la maison lorsqu’elle fait des achats, etc.. La téléassistance passive peut apporter un niveau de sécurité supplémentaire. En effet, elle ne dépend pas de la capacité du senior à déclencher l’alarme, mais plutôt des capteurs les changements de routine qu’ils détectent.

Le choix d’un service de téléalarme

La première étape pour choisir un service de téléassistance consiste à déterminer si un tel service est la meilleure solution pour votre parent. Si cela est bien le cas, quelles en sont les caractéristiques ? Vous devez donc faire une évaluation des besoins. Ce genre d’évaluation permet également de savoir si des modifications doivent être apportées au domicile. Celui-ci peut notamment être mieux adapté et des mesures peuvent être prises pour éviter les chutes.