Être en règle sur les routes : les formalités à avoir ?

1 novembre 2021 0 Par Florence

Pour que vous puissiez rouler avec votre véhicule sur les routes en toute légalité, vous devez vous soumettre à quelques formalités administratives. Généralement, un conducteur doit avoir sur lui le permis de conduire et les papiers du véhicule et l’assurance. C’est valable pour les voitures et les motos.

Le permis de conduire : prescriptions

C’est la première chose que vous devez avoir si vous souhaitez circuler dans les rues avec votre véhicule. Avant tout, sachez qu’il en existe différentes catégories. La première est le permis AM, un équivalent du Brevet de sécurité routière ou BSR. Les personnes éligibles à son obtention sont les individus âgés au minimum de 14 ans souhaitant conduire une voiturette ou un scooter de 50 cm3. Pour l’obtenir, vous devez disposer d’une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR), 1er ou de 2nd niveau, ou d’une attestation de sécurité routière (ASR).
Le permis A, destiné aux conducteurs de moto. Il présente trois sous-catégories (A1, A2 et A) qui sont différenciées selon la cylindrée des véhicules auxquels elles correspondent. Une formation de 7 heures est exigée pour obtenir chacune d’elles.
Il y a ensuite le permis B. Il vous permettra de conduire une voiture pesant 3,5 tonnes tout au plus et avec une capacité maximale de 8 passagers, conducteur inclut. Ici, vous ne devez pas le confondre avec le permis B1 qui est en fait nécessaire pour les voiturettes ou d’autres types de quadricycles lourds à moteur.
Les catégories C et D vous permettront d’être au volant de véhicule de transport de marchandises d’un poids total en charge supérieur à 7,5 tonnes. Le permis vous permettra, quant à lui, d’utiliser les véhicules avec attelage.

L’assurance : obligations et interdictions

L’assurance automobile est en fait une couverture d’assurance qui permet de prendre en charge divers frais et dépenses liés à un accident de voiture. Parmi les nombreuses modalités prises en charge par la police d’assurance, la responsabilité civile est la seule obligatoire. Elle entre en considération en cas de dommages causés par un conducteur sur un tiers : véhicule, piéton, passager de votre voiture…
Pour ce qui est de l’assurance moto, il existe quelques points que vous devez savoir. Le premier est la souscription à une couverture d’assurance ou du moins, la responsabilité civile. En principe, elle permet de se faire indemniser en cas d’accident, de vol ou d’une destruction du véhicule pour une tierce raison (incendie). Concernant les mensualités, sachez que plusieurs choses entrent en ligne de compte pour déterminer le montant de vos cotisations. Il y a l’âge de la moto, le type d’assurance dont vous avez besoin et les indemnisations proposées par l’assureur. Pour trouver des offres abordables, vous pouvez vous tourner vers les comparateurs en ligne. Ils peuvent par exemple vous aider à trouver une assurance scooter 125 pas cher. Par ce moyen, vous aurez aussi un aperçu des sommes et des prises en charge auxquelles elles correspondent. À titre informatif, sachez que pour la garantie Tiers assistance, c’est aux alentours de 14 euros par mois, 24 euros pour la garantie incendie et vol, 31 pour la formule tous risques.