La réglementation thermique RT2012 en 2022

La régulation thermique RT2012 joue un rôle important dans les recherches thermiques nécessaires à la mise en place des permis de construire. Pour le neuf ou le reconditionné, la recherche thermique permet de sélectionner correctement les équipements et les matériaux. Dans cet article, nous allons voir comment faire réaliser une étude thermique RT2012 pour votre maison ou votre futur logement. 

Qu’est-ce qu’une étude thermique ?

Tout nouveau projet de construction doit désormais respecter la RT 2012  réalisée par un bureau d’étude comme bureau-etude-thermique-bet.fr en attendant la RT 2020 qui prendra effet le 1er janvier 2021. Il a plusieurs objectifs consistant à réduire la consommation des ménages grâce à l’isolation thermique des bâtiments et les performances de l’équipement même s’il n’est pas encore construit, il est possible d’estimer avec précision la consommation énergétique du bâtiment et les mesures prises pour réduire la consommation énergétique. De plus, il faut savoir que le gouvernement vient de faire passer une loi anti-logement passoire thermique. C’est à dire que les logements qui sont considérés comme des passoires thermiques ne pouvant garder la chaleur intérieure correctement via une bonne isolation, du double vitrage en hiver, ou la fraicheur du logement en été ne pourront plus être loués dès l’année 2023. Il est vivement conseillé de faire venir une étude thermique ou DPE si vous êtes propriétaire d’un logement en location.

Pourquoi la nécessité d’une étude thermique pour le permis de construire ?

Une étude thermique se résume en quelques étapes :

Le calcul du Bbio est l’étape 1 car les documents du permis de construire comprennent des études thermiques, qui sont une partie obligatoire, sinon la mairie ne pourra pas accepter votre projet. On doit joindre la preuve que la RT 2012 a été prise en compte pour les travaux. Le certificat est obtenu après calcul des besoins bioclimatiques du Bbio ou de l’hébergement, et doit être inférieur à Bbiomax, et le résultat doit être le plus bas possible. Bbiomax dépend de la zone climatique du bâtiment c’est-à-dire de la hauteur de la surface et de l’exposition au bruit. Si le bâtiment est affecté par des conditions environnementales difficiles, la valeur de Bbiomax augmentera. Bbio permet aux particuliers de réduire les besoins de chauffage en utilisant des bâtiments compacts et des matériaux d’isolation qui sont efficaces pour maximiser les gains solaires en hiver. En raison de la protection solaire, ces contributions sont limitées en été.

L’étape 2 : avant le début des travaux, il faut prendre en compte les équipements de chauffage, d’assainissement et de ventilation à installer, des études thermiques doivent être réalisées. C’est le calcul du CEP, qui détermine la consommation énergétique de votre projet. Le CEP est la somme des consommations suivantes : chauffage Production d’eau chaude Refroidir à nouveau Lumière artificielle Équipements auxiliaires (système de ventilation). Le coefficient CEP est exprimé en énergie primaire par mètre carré et par an. Comme pour le coefficient Bbiomax, le CEP est jugé par une valeur d’autorisation maximale : CEPmax (consommation maximale d’autorisation). Si le coefficient est inférieur à la valeur maximale, le bâtiment répond aux exigences.

Comment effectuer une étude thermique ?

Tout d’abord, on doit avoir le plan de projet, c’est-à-dire le plan d’étage de chaque étage, incluant la disposition de la maison et les dimensions (largeur et hauteur) des fenêtres, portes et baies vitrées puis le plan d’étage montrant la direction du projet. Et enfin le plan de coupe avec la hauteur des différents niveaux, car ils permettront de modéliser le projet. L’individu recevra ensuite un rapport de recherche thermique avec les caractéristiques thermiques de l’enceinte. De plus, il peut également consulter les fournisseurs sur la base de recommandations. Une recherche thermique optimisée permettra de réduire et d’ajuster le coût de construction du projet.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18 décembre 2022

    […] L’accompagnateur rénov effectuera bien entendu l’inspection sous la forme, par exemple, d’un rapport post-événement du service. Si le contrôle n’est pas satisfaisant, le titre complémentaire mis à jour peut être révoqué. Grâce à ce dispositif, le gain minimum de performance énergétique devrait être de 35%. Le projet Sichel, à travers la création de rénovateurs, apparaît comme un outil important pour la Loi Climat et Résilience. Ce type de projet peut permettre d’atteindre plus facilement l’objectif de la France de réduire substantiellement les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments dans le cadre de la COP21. Attention il est important de ne pas confondre avec la règlementation RT2022 que vous pouvez en savoir plus dans cet article. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *