Devenir un bon entrepreneur en 5 étapes

Devenir un bon entrepreneur en 5 étapes

23 juin 2020 0 Par Gabjo

Entreprendre est une idée qui tente plus d’un parmi nous. Mais le hic, souvent, est que nous ne savons ni par où commencer, ni comment faire où avec quoi commencer. On stagne, on reste figé à l’étape de la réflexion, parfois, nous allons jusqu’à prendre quelques formations, mais toujours rien. On est là à réfléchir, à mûrir nos réflexions avec la peur de ne peut-être pas réussir. Tandis que partout dans le monde, un entrepreneur fait de bonnes affaires et de bonnes recettes aujourd’hui, même si entre temps, il avait commencé presqu’à partir de rien.

Il est juste temps pour nous de bouger !

Entreprendre, c’est faire quelque chose, prendre une nouvelle initiative c’est également convaincre et séduire au sens purement littéraire du mot. Entreprendre selon le sens dans lequel nous l’abordons traduit le fait de se mettre à son propre compte pour produire des biens et des services. En effet, tellement de domaines reste aujourd’hui difficiles d’accès à nos administrations, à nos gouvernements ; pas par manque de volonté. Mais plutôt parce qu’il s’agit là des secteurs d’activités assez complexes et peut être informel. C’est là que doit intervenir notre expertise. Si le fait d’entreprendre paraît de nos jours comme un effet de mode, une tendance, il faut également qu’on sache que n’entreprend pas qui veut, mais qui peut. Pourquoi se mettre à son propre compte ? Quels sont les étapes pour y arriver ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Les avantages liés à l’entrepreneuriat

Aujourd’hui, nous remarquons qu’aussi bien les pays développés que ceux en voie de développement encourage l’entrepreneuriat. Aussi, de plus en plus de jeunes s’y intéressent et s’en sortent bien. Pourquoi y accorde-t-on autant d’intérêt ?
Plusieurs raisons poussent les gens à vouloir Entreprendre. Les principales sont d’une part le désir de se mettre à son propre compte, le désir d’être son propre patron. En effet, il a des personnes qui souhaitent entreprendre parce qu’ils ne supportent pas travailler sous les ordres d’une tierce personne ou parce qu’ils préfèrent travailler à leur propre rythme sans forcément avoir de compte à rendre à un quelconque supérieur hiérarchique. D’autre part, il y en a qui désirent entreprendre ou qui entreprennent parce qu’ils n’aiment pas la routine, parce qu’ils ont un goût prononcé pour le risque en matière professionnelle et son passionné du challenge. Ainsi, l’entrepreneuriat leur offrait selon leurs propres dires plus de défis bien à relever qu’un poste de salarié ou une place derrière un bureau. Ensuite, il y en a qui entreprennent par passion. Ils entreprennent parce qu’ils aiment ce qu’ils font et veulent s’y investir à fond. Enfin, il a une tranche de personnes qui décide d’entreprendre parce qu’entreprendre serait beaucoup plus bénéfique pour leurs finances et ça leurs donnerait plus de choix et de liberté quant à leur emploi du temps professionnel. Il est clair qu’il y en a qui désirent entreprendre pour toutes les raisons précitées et pour bien d’autre encore. Mais, comment devenir un bon entrepreneur ?

Les étapes pour devenir un bon entrepreneur

  • Être très motivé

Entreprendre commence avec la motivation. Pour devenir entrepreneur, il est nécessaire d’être une personne passionnée, une personne pleine de confiance en elle et en son projet, une personne optimiste avec un rigide mental d’acier et un sens prononcé du leadership grâce à une formation au management adaptée. Il est important d’être non seulement une personne qui fait l’effort de ne pas tomber, mais surtout une personne prête à se relever à chaque fois qu’elle tombe. Il faut déborder d’énergie positive.

  • Établir un bon plan

En effet, on ne se lève pas un jour pour entreprendre. Il faut avoir émis auparavant des réflexions claires et bien approfondies. Il faut notamment choisir son domaine ou secteur d’activité, faire une étude de marché, évaluer la demande et les offres déjà disponible, trouver un moyen de rassembler le capital nécessaire et s’apprêter à toutes les éventualités possibles.

  • Être ouvert aux suggestions

Le bon entrepreneur doit être ouvert aux critiques et prendre en compte surtout celles constructives. Nous ne disons pas ici de tout prendre en compte ou de ne prendre des décisions que sur la base des avis et opinions extérieures.
Au contraire, nous invitons ici l’entrepreneur à rester sobre et rationnelle dans ses prises de décisions tout en tenant compte des remarques productives. C’est un moyen efficace à la longévité des entreprises.

Soignez votre image

Soigner son image rime avec prendre soin de soi apparence. On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine, mais croyez-moi ! Dans les affaires, c’est par l’habit qu’on reconnaît le moine. Prenez soin de vous, de votre corps de votre santé et surtout de votre hygiène. Faites-en sorte de toujours dégager une bonne aura. Mettez de bons vêtements. Présentez-vous comme vous auriez aimé qu’on présente un produit pour qu’il vous plaise.

Ayez un mentor de vision

Oui, aussi banal que cela puisse paraître, le mentoring est indispensable au développement du nouvel entrepreneur. Il lui permet d’éviter certains faux pas et lui sert de guide et de soutien. Avoir un bon mentor aide surtout dans la bonne gestion des finances et à garder les pieds sur terre aussi bien dans les pires que les meilleurs moments. C’est pourquoi le choix du mentor ne se fait pas à la légère.
Maintenant que vous êtes prêt à devenir un entrepreneur, je vous souhaite une bonne chance. Mais n’oubliez pas, l’entrepreneuriat n’est pas un long fleuve tranquille. L’entrepreneuriat n’est pas forcément l’Eldorado, vous en verrez des verts et des pas mûres. Ne vous découragez pas, il y a de la lumière au bout du tunnel.

Conclusion

Nous n’affirmons pas qu’il soit mauvais d’être salarié. D’ailleurs, c’est en compagnie des salariés que l’entrepreneur fonde son empire. Ce que nous faisons par contre, ou mieux, ce que nous essayons de faire, c’est de réveiller en vous l’entrepreneur qui y sommeil et le montrer les pas à suivre. Quoiqu’il en soit, tout part dans un premier temps de l’expérience, qu’elle soit éducative, professionnel ou familiale, développez-le et mettez-le à notre service, au service de votre entourage, au service du monde.