Avec quel membre de la famille peut-on faire un test ADN ?

Avec quel membre de la famille peut-on faire un test ADN ?

8 août 2022 0 Par Theo

Vous pouvez faire un test ADN avec pratiquement tous les membres de votre famille. Cependant, il existe certaines limites quant aux parents que vous pouvez faire tester, en fonction de la configuration génétique de la famille et de votre recherche. Nous allons essayer de déterminer ici quel test est disponible et surtout avec qui vous pouvez le faire.

Le test ADN avec le père et la mère

Le père et la mère sont les premières personnes avec lesquelles vous pouvez effectuer un test ADN. Les tests ADN de paternité déterminent si l’homme qui prétend être le père d’un enfant possède effectivement un lien de parenté génétique avec lui. Ces tests sont utilisés lorsqu’il y a un doute sur la filiation, par exemple dans les cas de paternité contestée ou d’adoption. Les tests ADN de maternité permettent tout comme le test de paternité de confronter l’ADN d’un enfant avec une mère présumée pour déterminer un lien de filiation biologique. Ce sont les tests ADN les plus fiables, car il répond à la question de relation par une réponse positive ou négative.

Le test ADN avec les frères et sœurs

Il existe plusieurs tests ADN réalisables entre frères et sœurs :

  • Le test de fraternité : La comparaison génétique du test de fraternité va permettre d’identifier si deux individus sont frères et sœurs complets, demi-frère et demi-sœur, ou alors sans aucun lien de parenté. Le test ADN de fraternité est un test indirect qui cherche à déterminer si les participants possèdent des gènes similaires provenant d’un ou plusieurs parents en communs.
  • Le test de chromosome Y : L’analyse génétique du chromosome Y peut se réaliser uniquement entre deux frères. La sœur ne possède malheureusement pas cette partie de l’ADN. Le chromosome Y permet de définir une lignée paternelle entre deux hommes en vérifiant s’ils possèdent un ADN complètement identique. Si ce n’est pas le cas, alors la relation de paternité peut être rejetée.

 

  • Le test de chromosome X : Comme pour le chromosome Y, le laboratoire peut aussi faire une comparaison du chromosome X pour déterminer une paternité commune. Attention, ce test ne peut être conduit qu’entre sœurs, puisque le frère lui a reçu son chromosome Y de la part de son père. Pour ce test, il est recommandé d’inclure l’ADN de la mère biologique afin d’améliorer la précision des résultats. Il est néanmoins possible d’utiliser le chromosome X pour déterminer une maternité commune entre deux frères.

 

  • Le test de l’ADN mitochondrial : Ce type de test permet de déterminer une lignée maternelle entre des frères et sœurs. L’utilisation de la mitochondrie dans cette comparaison permet avec une grande fiabilité de savoir si les frères et sœurs partagent ou non la même mère biologique. Par contre, le test ne fera pas la différence si vous avez un doute de maternité entre deux mères présumées provenant de la même lignée.

L’oncle et la tante

Aujourd’hui, vous pourriez vouloir effectuer un test avec votre oncle ou votre tante, si votre mère et votre père biologique ne sont pas disponibles pour faire une analyse génétique.

  • Le test ADN avunculaire : Cette méthode est une combinaison de comparaison des marqueurs génétiques entre un neveu, une nièce et son oncle ou sa tante. Ce test est particulièrement utile dans les pays où il n’existe pas de livret de famille ou d’autres moyens de vérifier les liens de parenté. Le test avunculaire est un test indirect qui nécessite l’intervention d’un parent biologique pour améliorer les résultats et confirmer le lien de filiation.

 

  • Le chromosome Y : Comme nous venons de le voir, le test de chromosome Y ne peut se faire qu’avec des participants masculins pour déterminer une lignée paternelle. Ici, nous pourrons faire la comparaison qu’entre l’oncle et son neveu pour savoir si le père de l’enfant est bien le frère biologique de l’oncle. Pour faire ce test, il est obligatoire que l’oncle et le père présumé de l’enfant partagent le même père biologique : le grand-père.

 

  • Le test de l’ADN mitochondrial : Si vous choisissez de faire le test de l’ADN mitochondrial, alors vous ne pourrez le faire qu’avec la tante. Comme nous l’avons vu avec le test entre sœurs, ce test permet de définir un lien maternel entre deux personnes. Ainsi, le neveu et la nièce peuvent participer avec la tante, mais il est obligatoire que la mère présumée soit la sœur biologique de la tante testée, autrement dit, qu’elles partagent la même mère biologique : la grand-mère.

Les grands-parents :

  • Le test de filiation grands-parents : Le test ADN de parenté peut vous aider dans votre recherche de maternité ou de paternité. Pour cela, il est important que les deux grands-parents, le grand-père et la grand-mère participent au test ADN avec les petits-enfants. Ce test est aussi indirect, ainsi il est vivement recommandé d’inclure l’ADN de la mère biologique.

 

  • Le test de l’ADN mitochondrial : Pour une recherche maternelle, l’utilisation de ce test ne peut se faire qu’avec l’ADN de la grand-mère maternelle et de ses petits enfants. Le laboratoire peut déterminer avec une très grande précision si l’ADN mitochondrial que la grand-mère a transmis à sa fille qui l’a aussi transmis à ses petits-enfants est similaire ou non. Vous ne pourrez pas faire ce test avec le grand-père paternel, car les hommes ne transmettent pas cette partie de l’ADN.

 

  • Le chromosome Y : Vous avez la possibilité de faire le test de chromosome Y avec toutes les personnes qui sont issues de la même lignée paternelle. Bien entendu, les participants doivent être exclusivement des hommes et vous pouvez faire l’analyse en comparant votre ADN avec celui de votre grand-père du côté paternel. Pour une confirmation du lien de filiation, les profils génétiques sur les résultats du test de chromosome Y doivent être parfaitement identique pour confirmer une relation biologique.

 

  • Le test de chromosome X : La transmission du chromosome X de la mère à tous ses enfants vous donne la possibilité de faire une recherche concernant votre paternité. Si vous êtes une fille, le chromosome X que vous avez reçu de votre père est alors le même chromosome X que celui-ci a reçu de sa mère biologique : votre grand-mère présumée. Ainsi, vous pouvez faire un test de comparaison entre votre ADN et celui de votre grand-mère paternelle pour déterminer si vous avez des gènes similaires. Par déduction, si vous recevez un résultat positif, c’est bien que le fils de votre grand-mère est votre père biologique.

Les cousins :

  • Le test du chromosome Y : Ce test peut être effectué entre hommes, avec un cousin qui est donc le fils du frère de votre père (votre oncle). Pour que le test puisse fonctionner, il est important que votre père présumé et son frère, l’oncle, partagent tous les deux le même père biologique. Sinon il est impossible de déterminer une lignée paternelle.

 

  • Le test de l’ADN mitochondrial : L’analyse de l’ADN mitochondrial (ADNmt) porte sur votre lignée maternelle, ce qui signifie qu’elle vous confirme les personnes appartenant à la lignée de votre mère présumée. Vous pouvez ainsi faire le test avec un cousin ou une cousine du côté de votre tante maternelle. Les cousins doivent alors être les enfants de la sœur de votre mère présumée : votre tante. Qui, elle, doit être la sœur de votre mère avec la même mère biologique, afin de confirmer une lignée maternelle.À retenir : vous pouvez faire des tests ADN avec beaucoup de personnes ! On croit souvent à tort qu’on ne peut faire des tests ADN qu’avec les parents. Alors qu’il est aussi possible de faire le test avec tous les membres d’une même famille. Il est expliqué pourquoi dans l’article concernant la composition chimique de l’ADN. Gardez à l’esprit qu’il est primordial de choisir le test qu’il vous faut avec la personne la plus proche de vous biologiquement, pour avoir le plus de fiabilité dans les résultats.