Bruit et son : réagir aux nuisances sonores

Bruit et son : réagir aux nuisances sonores

25 février 2022 0 Par Thomas

Les nuisances sonores apportent un impact plus ou moins important sur notre santé en fonction de notre exposition à celles-ci. Notion à ne pas confondre avec la pollution sonore qui elle débouche des activités humaines en impactant négativement l’environnement et la santé.

A haute fréquence et à répétition, ces bruits peuvent entraver la tranquillité et la santé.

L’acoustique ou la science du son

Un terme à maîtrisé

L’acoustique représente la science du son et prend en compte l’étude des ondes mécaniques au cœur des solides, gaz ou encore liquides qu’elles soient audibles ou inaudibles.

La discipline étend son domaine et définit les grands principes de la génération ainsi que de la propagation des sons.

La propagation du son

Le son se propage dans l’air sous la forme d’ondes sonores pour être réceptionné à l’oreille.

Ces vibrations sont traduites en message dit électrique ou acoustique pour pouvoir directement être interprété par le cerveau à sa reception.

Sa vitesse de propagation varie selon de nombreux facteurs dont notamment le milieu. Dans l’air, son et bruit se propage à la vitesse de 344 mètres par seconde grâce à la compression qui se déplace au centre des particules.

Entre son et bruit, faire la différence

Définition du son

Le son se définit comme les différentes vibrations qui se propagent dans l’air et se mesure selon deux axes dont :

  • L’amplitude en décibel de symbole dB ;
  • La fréquence en Hertz de symbole Hz.

Definition du bruit

Le bruit se qualifie principalement comme un son indésirable tels des nuisances, voir plus sur ce sujet ci-après pour la définition du bruit.

Cette qualification varie en fonction de son intensité ainsi que son type d’exposition et également selon la sensibilité de la personne qui la reçoit. Les bruits se mesurent en décibels et en fonction de son seuil, ils peuvent être source de problème d’audition.

Les types de bruit

Les bruits peuvent être classés selon leurs origines : ferroviaire, routier, aérien… soit également en fonction  des situations comme notamment :

  • Le bruit ambiant qui désigne l’ensemble des bruits émis par les sources proches et éloignées ;
  • Le bruit d’impact qui désigne le choc d’un objet sur une paroi ;
  • Le bruit aérien qui désigne les bruits qui se propage dans l’air comme les bruits de voix, de télévision…

On retrouve une multitude d’autre type de bruit comme les bruits de fond ou encore les bruits solidien en fonction des situations.

Réagir face aux nuisances sonores

Tapage diurne et tapage nocturne

Les nuisances sonores désignent les bruits forts et répétitifs émis par le voisinage en dehors des horaires autorisés. Ces bruits peuvent être classés selon leurs natures :

  • Animales : aboiements de chien, poulaillers… ;
  • Humaines : musiques, tondeuses, engins… ;
  • Travaux ou bricolages.

Lorsqu’un bruit acoustique trop bruyant vient perturber la tranquillité des riverains et de la copropriété à des heures non autorisés il est possible au voisinage de s’en plaindre aux différentes autorités. Qu’il s’agisse de tapage diurne c’est-à-dire la journée ou de tapage nocturne pour les nuisances de nuit, des sanctions peuvent s’attribuer aux responsables.

Réagir aux tapages

Avant de contacter les autorités, il est recommandé de contacter le voisinage auteur de la gêne pour une atténuation des bruits étouffants. Dans le cas où les nuisances sonores sont amplifiées, il est question d’infraction à la loi. Les autorités peuvent ainsi sanctionner les auteurs d’amende pouvant aller jusqu’à 180euros ou 450euros en cas de condamnation.

Atténuer les nuisances sonores

Pour atténuer les nuisances sonores de votre habitation, il existe plusieurs méthodes dont principalement :

  • La correction acoustique ou phonique qui permet de réduire la réverbération des nuisances ;
  • L’isolation acoustique ou phonique qui permet de lutter contre le bruit et la pollution sonore.